Hommage de Maurice Meunier

Amour, Amitié, fidélité, engagement, générosité, enthousiasme, partage, illustrent parfaitement les valeurs dont Pierre et Evelyne (car  peut- on parler de Pierre sans y associer Evelyne ?) étaient porteurs.

C’est dans les années 70, sur les bancs de la formation continue que je l’ai rencontré pour la première fois.

Pierre était alors collaborateur d’Architecte dans une importante agence d’Annecy et travaillait à la conception et construction de ce qui allait devenir la plus importante enseigne de la grande distribution (Carrefour) ainsi que de bâtiments de logements à Chamonix pour un important promoteur de notre Région.

Nous avons immédiatement sympathisé et je me souviens avoir été impressionné par l’importance des dossiers dont Pierre avait la charge à cette époque et de sa capacité à continuer d’apprendre après ses heures de travail, ce qui lui  valut  d’ailleurs d’obtenir son diplôme d’Architecte quelques années plus tard.

Cette soif d’entreprendre, nous a réunis  de nouveau, lorsque nous avons décidé, à quelque uns, de constituer, en 1975,  notre propre société d’Architecture (COOPERIM) en coopérative ouvrière de production.

Pensez donc !, des Architectes, Urbanismes, promoteurs, dessinateurs, secrétaires, comptables, conducteurs de travaux, qui s’associaient pour créer leur propre outil de travail, au sein duquel chacun amenait ses compétences à égalité de salaires ,de droit et de devoir !  C’était  à l’époque, presque considéré comme une provocation ! par  une profession par essence «  libérale » et organisée en « ordre professionnel »

Si je fus le premier salarié de cette nouvelle structure, Pierre en fut dès l’origine un des sociétaires dirigeants des plus actifs.

Quelques années plus tard, il créa sur les rives du Lac d’Annecy, une structure amie similaire (COOPECIM) au sein de laquelle il réalisa plusieurs projets, tant en Savoie (gymnase du cerf- volant à Voglans) qu’en Haute Savoie.

Dans les années 80, alors élu à la ville de Chambéry, nous avons eu à procéder au recrutement d’un Architecte d’expérience au sein du tout nouveau «Atelier d’Architecture » de la Ville. L’enjeu était de taille ! Car c’était de la mise en œuvre de tous les grands projets du mandat de notre jeune équipe Municipale, qu’il s’agissait (restructuration Chambéry le haut, Curial, parking du château,  etc.).

C’est donc avec un grand soulagement que j’ai pu proposer la candidature de Pierre à ce poste ! Non pas pour les liens d’amitiés qui nous liaient, mais parce que j’avais l’absolue certitude qu’avec Pierre à ce poste,  nous avions l’homme de la situation !

En effet, Pierre m’avait toujours fasciné ;

  • par la qualité, la finesse, la précision de son coup de crayon.
  • par  son sens pratique, ses qualités techniques et son sens des responsabilités.
  • Pour sa grande capacité à travailler en équipe, son sens du relationnel, ainsi que de  sa force de conviction.
  • Pour son sens de l’amitié enfin et de la confiance que l’on pouvait mettre en lui.

Pierre, jusqu’à sa retraite excella dans cette fonction et dans ce rôle et plus que les traces du travail qu’il aura accompli durant toute sa carrière, ce sont ces moments de partage qu’il aura laissé dans les cœurs de chacun, auxquels je m’attacherai et dont les nombreuses personnes, ici présentes, qui l’on accompagné pendant toutes ces années, en sont le meilleur témoignage.

Maurice MEUNIER
Un compagnon de route

»